Cinq ateliers pour booster 900 équipes

La première phase de travail concret durant le synode a eu lieu sur 6 mois, début 2018. Toute personne qui le souhaitait pouvait se réunir avec d’autres, lancer un échange, puis envoyer la contribution de cette équipe via un formulaire en ligne. L’objectif initial de donner ainsi la parole à 3000 à 4000 personnes a été largement dépassé : 5800 participants organisés spontanément en 880 équipes ! Et une partie d’entre elles, près de 20%, ont été très actives en traitant au moins 3 des 6 sujets proposés dans le ‘carnet de route’. Un immense travail collectif qui n’a pas été improvisé, bien sûr !

Ce carnet avait été conçu quelques mois auparavant pour inviter les équipes à traiter un thème spécifique ou à ouvrir une discussion plus libre. Quelques fiches pour que les échanges se passent bien complétaient ce guide… Si vous êtes curieux, vous pouvez consulter ce document, et découvrir comment il était décliné pour le rendre accessible à tous (enfants, mal voyants, personnes handicapées,…). Une fiche « Outils pour échanger » était intégrée pour apporter quelques recettes de facilitation.

En effet, un des risques majeurs de ces six mois d’échange dans des équipes autonomes était de tourner en rond, de ne lister que les soucis, et de manquer de créativité, alors que l’objectif était d’envisager de nouvelles idées, des pistes pour l’avenir. Ne disposant pas du budget pour recruter les services de dizaines de facilitateurs, ni du don d’ubiquité pour accompagner toutes les équipes moi-même, j’ai conçu cette fiche « outils pour échanger » comme une petite boite à outils pour les personnes qui endossaient le rôle d’animateur. Plusieurs équipes m’ont partagé que les cinq techniques de cette fiche leur avaient permis de donner une ambiance inhabituelle à leur échange: meilleur respect de la parole de l’autre pour certains, petit grain de folie pour être plus inventifs pour d’autres,…

Ce n’est bien sûr pas aussi efficace qu’un travail avec un facilitateur présent dans l’équipe (j’en parlerai dans le prochain article), mais déjà un premier pas vers la facilitation pour quelques milliers de personnes.

 

Les cinq outils de la fiche (à télécharger): Le remue-méninges, le bâton de parole, l’atelier ‘bon et bizarre’, le porte-parole, l’anti-problème.

 

(Photo de l’article: Image par WikiImages de Pixabay)

3 commentaires Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.